La côte de granit rose – Bréhat – Cap Fréhel – Pleumeur…

La Côte de Granit Rose est une extravagance rare de Dame Nature.
comment rester insensible devant un tel spectacle : la couleur des chaos rocheux aux formes propices à l’imagination, les plages de sable fin mettant en valeur les blocs qui en émergent, une végétation luxuriante, exubérante…
Pour parfaire le tout, la mer se permet de changer de couleurs et teintes selon les caprices des éléments et le moment de la journée.
Le ciel et ses nuages ne veulent pas être absents de cette féerie.
La Bretagne est connue pour ses légendes et mystères. On peut comprendre, en partie, comment celles-ci se sont construites.
Trégastel, Ploumanach, Perros-Guirec… sont des étapes à faire.
Pourquoi ne pas cheminer sur le sentier des douaniers pour les découvrir ?

Pleumeur – Bodou : le 11 juillet 1962, à 0h47 fut réalisée la première transmission ‘mondiovisée” grâce au satellite Telstar (téléphone des étoiles) entre Andover aux USA et Pleumeur-Bodou.
Ce fut la réponse des Américains à l’envoi par les soviétiques du satellite Spoutnik, 5 ans auparavant.
L’installation se trouve sous le radôme (contraction de radar et dôme) afin de protéger l’antenne des intempéries et des regards indiscrets.

Tréguier est une petite ville chargée d’histoire. On peut y admirer sa cathédrale, ses maisons à pans de bois dont celle où naquit Ernest Renan.
A proximité, il est très intéressant d’admirer la ria formée par le rivière de Tréguier ou Jaudy, la Pointe du Château, la maison entre deux rochers ou le Gouffre…

L’île de Bréhat :où trouver mimosas, figuiers, eucalyptus, céanothes, agapanthes, hortensias…?
En Bretagne bien sûr, sur l’île de Bréhat !
En prime, le granite rose y est très présent, sculptant une côte magnifique.
A son extrémité Nord, le Phare du Paon veille à la sécurité maritime.
Le moulin à marée du Birlot a fourni de la farine jusqu’en 1920. Pour continuer à faire des crêpes, il a donc fallu s’approvisionner sur le continent….

Le Cap Fréhel domine la Manche du haut de ses 70 mètres ce qui en fait un des plus impressionnants de Bretagne.
Il sépare la baie de Saint-Brieuc de celle de Saint-Malo. IL constitue également une réserve ornithologique sur le côte d’Émeraude.
En 1701, sous Louis XIV, est construit le premier phare appelé aussi “Tour Vauban”.
Le phare opérationnel actuel a été construit en 1845, reconstruit en 1946 suite à sa destruction à la fin de la seconde guerre mondiale. Il a 32 mètres de hauteur et peut être vu à 100 km si les conditions météorologiques le permettent.