Château de Biron

(et exposition d’art contemporain)

Siège de l’une des quatre baronnies du Périgord, le château de Biron occupe une position stratégique à la lisière du Périgord et de l’Agenais et à quelques lieues seulement de la bastide de Monpazier. Son histoire est liée à la grandeur d’une famille, les Gontaut-Biron, qui tint le fief depuis le Moyen-Âge (XIe siècle) et durant huit siècles. En 1938, le marquis de Biron, ruiné, est contraint de vendre son château.

Aujourd’hui propriété du département de la Dordogne, le château reconnu Site Majeur d’Aquitaine et classé Monument Historique, présente un ensemble de bâtiments dont la diversité et la superposition de styles témoignent toujours de la puissance passée de cette famille de soldats valeureux et de seigneurs puissants, solidement introduits dans l’entourage immédiat des Rois.

Chaque siècle, entre le XIIe et le XVIIIe, a laissé son empreinte, évoquant les vicissitudes de cet édifice monumental : donjon du XIIe, chapelle à double étage, appartements Renaissance, impressionnantes cuisines voûtées, salle des Etats… De cette incroyable juxtaposition de bâtiments résulte un ensemble architectural exceptionnel, d’un attrait tout particulier.

Le Château de Biron s’inscrit comme un lieu incontournable de l’Art Contemporain en Dordogne et propose sur son site des expositions temporaires.

Depuis une dizaine d’année quatre jeunes céramistes (Boris Cappe, Tristan Chambaud-Heraud, Arnaud Erhard et Virginie Preux) s’activent autour d’un four traditionnel japonais qu’ils ont construit à Abjat-sur-Bandiat.
Ce four couché- Anagama en japonais- est à flamme directe. Alimenté au bois, il permet des cuissons lentes à hautes températures.

Le travail de Génération Céramique mobilise des connaissances scientifiques, une compétence artistique ainsi qu’une bonne dose de savoir empirique fruit d’une longue expérience.